Arbitrage : Camille Soriano en finale de la Coupe de France Féminine !

Après le jeune vendéen Pierre Retail (licencié au SC Mareuil) retenu dernièrement pour arbitrer la finale de la Coupe Gambardella Crédit-Agricole au Stade de France, une autre arbitre de la Ligue de Football des Pays de la Loire va vivre un bel événement. Ce jeudi soir, Camille Soriano (liée au FC Nantes) sera présente sur la pelouse du Stade de la Meineau de Strasbourg pour officier à la touche la finale de la Coupe de France Féminine qui opposera les joueuses du Paris Saint-Germain (2e de D1) à celles de l’Olympique Lyonnais, vainqueur du championnat de D1F et de la Ligue des Champions il y a quelques jours. Un duel à suivre sur France 4 (20h50). A quelques heures de l’événement qui sera à suivre sur France 4 (20h50), Camille (23 ans) a pris le temps de répondre à nos quelques questions. Merci et bon match à toi !

Ses débuts dans l’arbitrage : 

« J’ai commencé à arbitrer à l’âge de 15 ans un peu par hasard, le club de foot d’un collègue de travail de mon père était en infraction avec l’arbitrage et en parlant, comme j’ai toujours aimé le foot, je me suis dit que cela pourrait me plaire. Je me suis lancée et ça m’ a plu donc j’ai continué ! »

Son plaisir d’arbitrer :

« C’est très plaisant de pouvoir être au cœur du jeu. Il est vrai que pour la plupart des gens, le plaisir de l’arbitre à prendre une bonne décision ou être partenaire du jeu est difficilement visible mais aller sur le terrain est à chaque fois un véritable plaisir pour moi.
L’arbitrage représente également pour moi un challenge à relever à chaque match. Passionnée de football j ai pu au travers de l’arbitrage participer à des aventures extraordinaires ».

La découverte du Top niveau féminin (D1 FFF) depuis quelques mois :

« Depuis janvier je côtoie le plus haut niveau en D1 Féminine et c’est vraiment un plaisir et une fierté car je me suis beaucoup investie pour y arriver et je consacre encore beaucoup de temps à l’arbitrage pour continuer à progresser ».

Sa désignation pour la finale de la Coupe de France Féminine :

« J’ai appris la désignation sur cette finale il y a 15 jours, Stéphanie (Frappart) m’a appelée pour me prévenir. Ce fut évidemment un immense bonheur et une grande fierté d’arbitrer deux des plus grandes équipes européennes. Nous sommes actuellement à Strasbourg pour préparer au mieux cette finale en équipe »

 

 


 

 

Par Guillaume Brochet

Articles les plus lus dans cette catégorie